Actualités liées au logement

Semaine du Logement des Jeunes de l'UNCLLAJ 
du 31 mai au 5 juin 2021

L’Union Nationale des Comités Locaux pour le Logement Autonome des Jeunes (UNCLLAJ) organise la 12e édition de la Semaine du Logement des Jeunes qui se tiendra du 31 mai au 5 juin 2021.

La Semaine du Logement des Jeunes a pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre aux difficultés rencontrées par les jeunes dans l’accès au logement autonome, et aux solutions à développer. Cette semaine événementielle est organisée chaque année par l’Union Nationale des CLLAJ.

Durant cette semaine, les associations CLLAJ (Comités Locaux pour le Logement Autonome des Jeunes), les Services Logement Jeunes (SLJ) et leurs partenaires se mobilisent pour animer des événements en faveur du logement des jeunes. Au programme, en numérique et/ou présentiel : forums, Escape Games, ateliers (recherche logement, budget, bricolage, économies d’énergie…), portes ouvertes, expositions, rencontres-débats…

Les activités proposées se tiendront dans un format adapté, dans le respect des règles sanitaires.

Pour obtenir plus d'informations:

Accéder au site de la Semaine du logement des jeunes

Consulter le site de l'UNCLLAJ

Fin de la trêve hivernale le 31 mai 2021

C’est une mesure établie par le gouvernement français à partir de 1956, afin d’interdire aux bailleurs les expulsions locatives pendant la période comprise entre le 1er novembre et le 31 mars de l’année suivante. L’objectif de cette disposition est de protéger la population d’être mise à la rue pendant les mois les plus froids de l’année.

Exceptionnellement, cette année suites aux décisions gouvernementales, la trêve hivernale est prolongée jusqu'au 31 mai 2021. 

Emmanuelle Wargon, la Ministre chargée du logement et Marlène Schiappa, la Ministre en charge de la citoyenneté ont signé une instruction, destinée aux Préfets, visant à définir les étapes d’une transition progressive de l’état d’urgence vers une reprise maîtrisée de l’application de la procédure d’expulsion locative durant l’année 2021, tout en tenant compte de la permanence des risques sanitaires et socio-économiques liés au COVID19 qui demeurent pour les personnes les plus vulnérables.

Selon le gouvernement, à l’issue de la trêve, tous les efforts seront réalisés pour anticiper le relogement des ménages concernés par une procédure d’expulsion. Néanmoins si une expulsion doit avoir lieu, elle sera assortie d’une proposition d’un autre logement, ou à défaut d’une proposition d’hébergement le temps qu’une solution plus pérenne soit trouvée. Enfin, les ménages les plus vulnérables, du point de vue sanitaire ou familial, seront maintenus dans le logement. Accéder au communiqué de presse

Il faut savoir également qu’il existe certaines exceptions, telles que:

  • les occupants d'un immeuble ayant fait l'objet d'un arrêté de péril
  • les personnes bénéficiant d'un relogement correspondant à leurs besoins familiaux
  • les squatteurs occupant une résidence principale
  • les squatteurs occupant une résidence secondaire, un garage ou un terrain. Dans ce cas, le juge qui prononce l'expulsion peut décider de supprimer la trêve hivernale ou d'en réduire la durée.

Pour d’autres informations complémentaires vous pouvez vous renseigner auprès de:

Quelques autres annonces en matière du logement

Maintien de toutes les places d'hébergement ouverte pendant la crise

Emmanuelle Wargon, la Ministre chargée du logement, a annoncé le maintien des 200 000 places d'hébergement ouvertes depuis le premier confinement jusqu'à fin mars 2022. Les personnes hébergées peuvent ainsi rester jusqu’à ce qu’une solution de sortie vers le logement leur soit proposée.

L'objectif du gouvernement est, pour la première fois dans le secteur de l’hébergement d’urgence, qu'aucune fermeture de place ne s'effectue à l’issue de la période hivernale. Ce qui permettrai d'assurer la continuité de l’accompagnement social vers l’accès aux droits, à la santé, au logement et à l’emploi des personnes hébergées. Lire l'article

Evolution de la plateforme AL-in.fr
Pour simplifier l’accès à l’offre de logement social d’Action Logement, la plateforme permet désormais de créer un espace personnel à partir du Numéro Unique d'enregistrement Régional (NUR).

A compter du 20 avril 2021, la saisie, la modification ainsi que le dépôt des pièces justificatives s'effectuent en premier depuis le fichier national sur le site www.demande-logement-social.gouv.fr Ensuite, l’accès aux offres de logements sera accessible depuis le portail AL-in.fr sans avoir besoin de télécharger à nouveau les pièces justificatives.

Mise en œuvre d'un service public de la rue au logement

Par décret du 25 mars 2021, Sylvain Mathieu, délégué interministériel pour l'hébergement et l'accès au logement des personnes sans abri ou mal logées, est chargé de la mise en œuvre d’un service public de la rue au logement qui promeut l’accès direct au logement et l’accompagnement des personnes sans domicile vers une insertion durable.

Ce service publique, avec l'appui des acteurs de chaque territoire, vise un accès rapide au logement avec un accompagnement adapté aux personnes en situation de sans-abrisme.
Lire le Décret


Facilitation de l'accession à la propriété des classes moyennes

La Foncière de la Ville de Paris (FDVP) est un organisme de foncier solidaire (OFS) qui ouvre de nouvelles possibilités pour développer l’accession sociale à la propriété à Paris et ainsi lutter contre la logique spéculative des marchés immobiliers.

Dans cette perspective la FDVP a ouvert la commercialisation des premiers logements en accession sociale à Paris pour 5000€ le m2, environ la moitié du prix de marché. Connaitre les modalités de constitution d'un dossier

 

Extension de la garantie Visale

La garantie Visale va être étendue "à tous les salariés qui gagnent moins de 1.500 euros nets par mois et ça, c'est 6 millions de salariés". Elle couvrirait ainsi les salariés précaires ou intermittents. Lire le communiqué de presse

Fonds de solidarité pour le logement (FSL)

En cette période de crise sanitaire, le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) de Paris continue de verser une aide exceptionnelle d’urgence pour les familles en situation d’impayés de loyer ou pour l'installation dans un nouveau logement. Lire les modalités de l'aide

CLLAJ de Paris

6 bis rue Robert et Sonia Delaunay

75011 Paris

Tél: 01 42 74 05 61

infos@cllajparis.com

Copyright ©. Tous droits réservés.